CONFESSION – Jean-Michel Maire libéré après sa garde à vue … IL RACONTE TOUT !!!

Ce mardi 8 novembre 2016, Jean-Michel Maire a été convoqué par la brigade des stupéfiants, l'une de ses fréquentions étant impliquée dans une enquête sur un trafic de stupéfiants.
Placé en garde à vue, le chroniqueur de "Touche pas à mon poste" sur C8 a répondu à toutes les questions des enquêteurs.
En exclusivité pour nos confrères de chez Closer, il a livré ses premières impressions.

confession-jean-michel-maire-libere-apres-sa-garde-a-vue-il-raconte-tout

Mardi dernier, Jean-Michel Maire n'était pas sur le plateau de "Touche pas à mon poste" sur C8 et pour cause : le chroniqueur de Cyril Hanouna a été convoqué par la brigade des Stups de Paris.
Placé en garde à vue une dizaine d'heures, il a été entendu "dans le cadre d'une procédure qui date d'il y a deux ans".
Si les membres de la brigade n'ont pas tenté d'inculper le chroniqueur, ils ont voulu tracer un lien entre le chroniqueur et un réseau de trafic de drogues.
En effet, la police aurait souhaité obtenir son témoignage pour démanteler le réseau.

Ce mercredi, nos confrères du magazine Closer ont dévoilé en exclusivité les toutes premières confidences de Jean-Michel Maire, à sa sortie du 36, quai des Orfèvres.
L'occasion pour le chroniqueur d'expliquer l'objet de sa garde à vue.

"Je suis interrogé dans le cadre d'une procédure qui date d'il y a deux ans"

"J'apparais dans le fichier de quelqu'un qui a été mis sur écoute et j'ai été entendu pour savoir quelles étaient mes relations avec cette personne-là.
On m'a demandé si je connaissais ses activités et ce que je savais de son travail, de ses antécédents etc..."

"Je n'avais pas besoin de ça en ce moment...
J'espère avoir été convaincant. Je le crois.
Apparemment, j'ai répondu à toutes les questions des enquêteurs.
En tout cas à la fin de l'audition, ils m'ont remis en liberté".

Ça te plait ?

AIME pour t’abonner à notre Page FB … et devenir un PURE Membre